Accueil Bande dessinée Série Baker Street de Barral et Veys – Du bon et du moins bon…

Série Baker Street de Barral et Veys – Du bon et du moins bon…

6 min lues
0
0
72

Quatre bons épisodes, et un qui laisse à désirer.

C’est sans doute facile de critiquer et moins de créer, mais ceci dit la déception était malheureusement à la hauteur de l’attente qu’on portait à ce nouvel épisode d’un Sherlock Holmes déglingué et iconoclaste. Après une longue absence Barral et Veys ont réussi à ranimer les Sherlock et Watson de la série Baker Street chez Delcourt. Une longue attente pour ce bébé.

Quatre bons épisodes et un moins bon, je disais?

Faisons simple: les quatre premiers allient dessins hilarants à scripts délirants. Rien de moins. Je me suis poilé plus d’une fois comme dirait l’autre. Malheureusement, le cinquième manque la cible sur beaucoup de fronts. On me trouvera méchant, mais si j’ai franchement ri en lisant les premiers, le dernier opus m’a tiré l’ombre de quelques sourires, sans trop de conviction.

Allez, résumé des situations

Sherlock Holmes n'a peur de rien Sherlock Holmes et le club des sports dangereux Sherlock Holmes et les hommes du camélia Shelock Holmes et l'ombre du MLe Cheval qui murmurait à l'oreille de Sherlock Holmes

Maintenant, malgré un dernier épisode qui m’a déçu, j’étais heureux de retrouver cette série après presque 6 ans de silence depuis le tome 4. Et si un tome 6 vient à voir le jour, il y a toutes les chances que je me le procure aussi, avec une fois de plus l’espoir de faire travailler mes zygomatiques à plein régime.

Imaginez les tableaux: un Watson amoureux de la bonne chaire et du Whisky, un Sherlock Holmes assez primesautier, tantôt dépressif à force d’ennui, tantôt surrexcité à la vue du moindre mystère, mais surtout imprévisible et déroutant, voire dérouté, un Lestrades assez parfaitement imbécile (Un cousin d’Averell à la tête de Scotland Yard?), et Mme Hudson, logeuse et cuisinère créative, totalement alcoolique. Quant aux ennemis on retrouve le cerveau diabolique du professeur Moriarty ainsi qu’une panoplie d’adversaires tous plus fantasques et machiavéliques les uns que les autres.

Tome 1 – Sherlock Holmes n’a peur de rien

Série de nouvelles dans lesquelles toute la finesse et le savoir de Sherlock Holmes sont mis à contribution. Avec parfois des résultats suprenants.

Tome 2 – Sherlock Holmes et le club des sports dangereux

On s’éloigne de la série nouvelles. Cette fois-ci les aventures des nos héros s’articulent autour des plus dangereux sports au monde, que ce soit l’arbalète sur trampoline ou les joutes sur échasses.

Tome 3 – Sherlock Holmes et les hommes du camélia

Passage dans le monde très britannique du thé. C’est la guerre entre l’Inde et la Chine… Qui héritera du marché? Qui héritera de l’empire? Nos comparses arriveront-ils à mener Clipton, ce magnat du thé, à son succès?

Tome 4 – Sherlock Holmes et l’ombre du M

Suite et fin des aventures de Sherlock, Watson et Clipton. Le machiavélique professeur « M » l’emportera-t-il?

Tome 5 – Le cheval qui murmurait à l’oreille de Sherlock Holmes

Des documents disparaissent de baraquements de l’armée à travers l’Angleterre, des listes de cantines à certains plans militaires ultras secrets. Scottland Yard n’y comprend rien. Sherlock Holmes sort d’un ennui profond et court à la rescousse de Lestrade & Co. Bucéphale lui soufflera-t-il la solution à cette énigme?


Bonne lecture à tous.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par bloguetrotteur
Charger d'autres écrits dans Bande dessinée

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Star Wars – Darth Vader à la baguette

Une petite découverte qui ravira les fans de la Guerre des Etoiles. Darth Vader est en scè…