Accueil Humeurs L’ebook – de sci-fi à sci tout court

L’ebook – de sci-fi à sci tout court

4 min lues
1
0
37

Ebook Sony

Isaac Asimov a dû rire bon nombre de fois à la vue des essais multiples jusqu’ici assez peu fructueux des différentes corporations mondiales désespérément à la recherche de la bonne formule. Alors que lui avait enterré les bouquins il y a des années et rendue vétuste l’utilisation du papier dans ses séries des robots et de la fondation, aucune entreprise ne semblait jusqu’ici en mesure de proposer un format qui se vendrait. A grands renforts technologiques et marketing, Sony tente cette année de frayer la brèche sur le marché terrestre. Disponible en Angleterre (en commande avancée) sur le site officiel Sony pour une coquette somme de £199 Sterling, vos premières pages auront intérêt à être bonnes, car cette fois-ci, les écrits valent aussi de l’or…

L’ebook sera-t-il porteur? Deviendra-t-il l’ebouquin s’il sort en France ou se transformera-t-il en un joliment nommé e-bouc? Est-ce que les petits rats de bibliothèques seront prêts la oublier l’odeur des pages que l’on s’évente devant le nez pour le plaisir de renifler l’encre? Est-ce que les bouquins à télécharger seront assez nombreux et intéressants pour faire prendre le support? Et à quand les BDlectroniques? Les histoires à fins multiples? Ou est-ce aller encore une fois trop vite en besogne?

Quant à l’ensemble des oeuvres qui seront exclusives aux abonnés de l’ebook X ou du Y, à cette guégerre des réseaux qui va s’instaurer, est-ce qu’elle ne risque pas de fatiguer les lecteurs? Imaginez les terribles réactions des lecteurs de Hairy Peter, volume spécial numéro 9, s’il sortait uniquement aux éditions « SonyEnligne », alors que les 8 volumes antérieurs étaient tout droit imprimés chez « DédéSurpapier »??? Le prix d’un tel privilège reste encore à découvrir…

Tant qu’à parler de prix: Achetez l’ebook et payez pour le matériel. Il ne vous reste ensuite qu’à payer les mêmes prix que les versions papier, imprimées celles qui auront vraiment eu un coût physique supplémentaire… Il ne s’agit certainement de faire gonfler les marges    O_ô     Ceci dit, il faut bien vivre n’est-ce pas? A chacun ses combines.

En attendant, n’hésitez pas à voir ce qu’Isaac Asimov avait pu proposer au fil de ses séries.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par bloguetrotteur
  • Une retraite active?

      OK, je n’y suis pas encore arrivé; OK, j’en suis même à des kilomètres,…
  • The big ask

    Bon, OK ce n’est pas exactement ce que j’appellerais un titre accrocheur, ni u…
  • Phytorestore, pour dépolluer naturellement

    Votre ville cherche à améliorer le niveau de pollution environnementale mais s’y pre…
Charger d'autres écrits dans Humeurs

Un commentaire

  1. Fabien

    30 mai, 2009 à 12:00

    Et les odieux-boucs ? (ou les audio-books, comme ne dit plus Marlowe…) c’est pas une alternative autrement plus intéressante ?

    On met la cassette dans le lecteur, on s’installe confortablement dans son fauteuil, avec le chat qui dort sur les genoux (les nôtres, pas les siens !) qu’on caresse d’une main (le chat, pas nos genoux !) pendant que l’autre (main) essaie de ne pas renverser la tasse de chocolat bien chaud qu’on vient de se préparer, en prévision d’une bonne séance de lecture (scrap that, read « écoute »)… Plus besoin de tourner les pages ni de se chopper des torticolis si on se tape un livre de plus de 500 grammes !

    Bon, ok, ça présuppose qu’il faut un lecteur-cassette qui marche et qui n’est pas trop pourave, ce qui est rare vu que les nouveaux modèles ont la fâcheuse tendance à privilégier uniquement les lecteurs CD ou DVD…

    (billet à continuer, mais faut d’abord que je tourne la cassette de mon odieux-bouc, et puis la flemme me gagne… )
    :) )
    x

Laisser un commentaire

Consulter aussi

ADEME – Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie

   Votre maison est un gouffre énergétique? Vous cherchez à l’isoler au niveau bruit…